Le Noni, merveille tropicale au service de votre santé

Le noni s’attaque à la fatigue, donne un regain d’énergie et tonifie l’organisme.

Utilisé depuis 2000 ans dans la médecine traditionnelle du Pacifique, le noni (morinda citrifolia) est connu et reconnu pour stimuler le système immunitaire. On l’utilise entre autre pendant l’automne et l’hiver pour aider à lutter contre les infections bactériennes, virales, parasitaires et fongiques. On peut l’utiliser préventivement pour lutter contre la fatigue.

Aux états-unis, des médecins le prescrivent dans le cadre de leur pratique médicale. Leur but est d’améliorer l’état de santé général de leurs patients, mais aussi pour soigner de nombreuses affections comme la douleur chronique, la fibromyalgie, la fatigue, et même les troubles de l’humeur.

Fruit du noni
Les fruits du noni deviennent blancs en murissant.

Traditionnellement, les populations du pacifique utilisent toutes les parties de la plante : feuilles, racines, écorce, fleurs et fruits. Il se consomme sous forme de jus ou de gélules. Nos gélules sont réalisées à partir de fruits de Noni récoltés à la main en Nouvelle-Calédonie, puis fermentés et séchés.

Boite de 50 gélules de noni
Mode d’emploi: une gélule tous les matins pour une utilisation quotidienne, ou en cure de 3 semaines avec 3 gélules par jour.

La polyvalence du noni

Certains voient dans le noni la panacée universelle ou presque. On lui attribue des effets bénéfiques dans la douleur chronique, l’arthrose, le manque d’énergie et la fatigue, l’obésité, le diabète, l’hypertension artérielle, les troubles menstruels, les diarrhées, les infections, et même l’immuno-déficience et le cancer.

Il est difficile de prouver ces effets selon les standards de la médecine et de la pharmacie modernes qui nécessitent des dizaines de millions d’euros d’études cliniques. Mais si les populations du Pacifique l’utilisent depuis des millénaires, c’est qu’ils en ont observé des effets de manière empirique. De fait, énormément de témoignages d’occidentaux ayant découvert le noni constatent aussi son effet sur le bien-être et la fatigue.

Beaucoup d’études scientifiques « modernes » confirment, au moins au stade pré-clinique, que le noni pourrait effectivement avoir les vertus que la tradition lui reconnaît.

Le noni au service de votre santé

Consommer du noni sous forme de fruit, de jus ou de gélules est donc une excellente façon de se maintenir en bonne santé. Evidemment, les mesures classiques doivent être prises en parallèle (manger sainement, boire de l’eau, ne pas fumer, avoir une activié physique etc…)

Un trésor du Pacifique

Le Tamanu est un arbre qui fournit généreusement des fruits dont l’huile a des vertus anti-bactériennes et cicatrisantes utilisées depuis des siècles.

Connaissez-vous le Calophyllum Inophyllum ?

Le Calophylle, est un arbre présent dans toute la ceinture tropicale du Pacifique, mais aussi en Asie du Sud-Est et dans tout l’océan Indien. Selon les pays, il porte différents noms:

  • Tamanu en Polynésie,
  • Takamahaka aux marquises,
  • Kamani à Hawaï, 
  • Dilo à Fidji,
  • Muu au Viet-Nam, 
  • Cashumpa en Inde, 
  • Fohara à Madagascar…

Avec tout ça, vous avez tout pour gagner votre prochaine partie de Scrabble!

Le Tamanu un arbre qui pousse habituellement sur les rivages marins qui attirent habituellement plus les touristes que les plantes.

Photo d'un tamanu dans son environnement naturel: la plage
Tamanu dans son environnement naturel: la plage

Il existe une centaine de varietés de calophylle. C’est le Calophyllum Inophyllum qui présente un intérêt médicinal.


En Océanie, l’acte de soigner est sacré, tout autant que les plantes qui servent à soigner.

Parmi elles, le Tamanu occupe une place prépondérante. Une conquête de territoire se formalisait par la plantation d’un Tamanu. Jusqu’à l’arrivée des colons et de la christianisation, il était même tabou et son bois ne pouvait servir qu’à la réalisation de sculptures d’idoles. 

Finalement, son bois a été utilisé, les forêts décimées et son usage traditionnel oublié. Mais la mémoire semble se recouvrer, et le Tamanu et ses vertus reviennent sur le devant de la scène.

L’huile vierge de Tamanu que nous utilisons respecte certains critères de préparation et de composition qui ne sont pas communes à toutes les huiles que l’on trouve sur le marché.

A quoi ressemblent les fruits du Tamanu ?

Photos de près d'un tamanu où l'on peut voir ses fruits pas encore mûrs
Feuilles et fruits du Tamanu

La photo ci-dessus vous le montre: les fruits du Tamanu ressemblent à des noix, tant par la taille que par la forme. Même mûrs et tombés de l’arbre, ils ne contiennent pas d’huile. Pour obtenir de l’huile, ils passent 2 mois de vacances au soleil, (sur la plage avec les touristes).

Beaucoup de producteurs utilisent des fours pour accélérer la dessiccation (séchage et production d’huile).
Pas le nôtre.

Au cours du séchage, le fruit perd environ 1/3 de son poids. On obtient approximativement 10kg d’huile à partir de la centaine de kg de fruits que produit un arbre chaque année.

Pacifico Nature utilise cette force de la Nature

L’huile de Tamanu a une couleur vert émeraude et possède une odeur caractéristique assez forte mais pas désagréable. Elle rentre dans la composition d’un certain nombre de nos produits et en particulier dans l’onguent du Pacifique. Celui-ci exploite ses extraordinaires propriétés anti-bactériennes et cicatrisantes, combinées à celle de l’huile essentielle de niaouli pour soulager les symptômes de l’eczéma.

Un roi des savanes calédoniennes aux multiples pouvoirs

Le niaouli est l’arbre emblématique de la Nouvelle-Calédonie. Découvrez son histoire et les propriétés de l’huile essentielle que l’on tire de ses feuilles.

Imaginez un fabuleux trésor, qui serait à portée de main. Cet eldorado est un simple arbre, mais quel arbre! En effet, le niaouli est l’arbre le plus répandu de la Nouvelle-Calédonie, il recouvre presque la moitié de l’ile principale appelée la Grande Terre. Le niaouli abonde dans les plaines de l’Ouest, ainsi que sur les collines et parfois les flancs des hautes montagnes.

Histoire du Niaouli

Photo d'un tronc de Niaouli
Photo d’un tronc de Niaouli à l’écorce parcheminée
Niaouli en fleur
Niaouli en fleur

Autrefois, chez les Mélanésiens, il était d’usage à la naissance d’un enfant de l’envelopper dans de l’écorce de Niaouli en vue de lui assurer force et protection. Cette écorce appelée «peau de niaouli » est constituée de très fins feuillets superposés, rappelant des feuilles de papier, et de plus en plus humides de l’extérieur vers l’intérieur.
Encore aujourd’hui, on utiliser l’écorce du niaouli comme matériau de couverture pour les cases. Enroulée, elle donne également des torches qui durent longtemps.

Si l’Homme utilise cette plante depuis des siècles, la faune locale en tire également partie. En effet, deux fois par an lors de sa floraison abondante, ses fleurs blanches riches en nectar, sont visitées par les oiseaux, notamment les perruches, qui en raffolent. Les abeilles en font un excellent miel très recherché.
Le feuillage du niaouli est composé de feuilles caractéristiques qui permettent de l’identifier avec 5 nervures comme les 5 doigts de la main.

Propriétés du Niaouli

Ces feuilles en forme de petites lances, possèdent d’autres propriétés utilisées depuis toujours par les Mélanésiens de Nouvelle-Calédonie. Ainsi, les feuilles étaient autrefois utilisées pour purifier l’eau et soulager les maux de tous les jours. Traditionnellement, les vapeurs obtenues à partir des feuilles placées dans l’eau étaient respirées par toute la famille regroupée autour du foyer pour une inhalation collective préventive.
En cas de blessures, les feuilles du niaouli étaient mâchées et appliquées en cataplasme. Les applications de feuilles broyées servaient aussi à soigner les rhumatismes, mais également les fièvres lors de l’utilisation en infusion.
C’est donc bien au cœur de ses feuilles que se concentre toute la puissance du Niaouli. Les propriétés remarquables des feuilles de niaouli ont pour origine l’huile essentielle qu’elles contiennent et qui est extraite en Nouvelle-Calédonie depuis plus de 150 ans. Un grand nombre de produits de notre marque contiennent de l’huile essentielle de Niaouli.

Huile essentielle de Niaouli

Photos Feuille de Niaouli
Feuilles de Niaouli

Les feuilles du niaouli donnent en effet lorsqu’elles sont convenablement distillées, une huile essentielle assez abondante, très aromatique, d’une odeur camphrée agréable.
Les nombreuses connaissances traditionnelles liées à l’usage du niaouli ont été confirmées par les premiers scientifiques qui étudièrent ses propriétés et encore de nos jours ses propriétés remarquables sont étudiées et confirment la pertinence des usages traditionnels.
L’essence de niaouli possède en effet un ensemble de propriétés antiseptiques qui lui donne un grand pouvoir curatif et lui ont permis d’être reconnue dans la pharmacopée Française.

En plus de son haut pouvoir antiseptique, l’essence de niaouli se caractérise par une absence de toxicité. L’essence provoque également une sensation de fraîcheur qui supprime instantanément la douleur provoquée par une inflammation, décongestionne les tissus enflammés et donne ainsi un sentiment de bien être. Ces propriétés se retrouvent dans l’onguent du Pacifique qui réduit les symptômes de l’eczéma.

Arbre emblématique de la Nouvelle-Calédonie

Avec son tronc torsadé blanchâtre, ses branches noueuses, et son feuillage gris-vert ; la silhouette du niaouli attire toujours l’œil. Il partage le quotidien des habitants de Nouvelle-Calédonie qui s’identifient souvent à lui, avec tous les services qu’il rend au quotidien, c’est presque un membre de la famille. Le niaouli, c’est plus qu’une plante, c’est la Nouvelle-Calédonie à l’état pur, dans toute sa magie et ses contrastes.

Forêt de Niaouli dans les marais
Forêt de Niaouli dans les marais

Les premiers naturalistes qui s’intéressèrent à la Nouvelle-Calédonie émirent dès le début l’idée que les feuilles de niaouli assainissaient l’air et les marais où elles tombent et que le niaouli et ses feuilles en particulier étaient une des causes de la salubrité du Pays.

Si le niaouli domine les paysages calédoniens, c’est parce que c’est un arbre robuste, qui s’adapte à de nombreuses conditions du milieu, des marais humides à la savane sèche et aride.
Lorsque des feux de brousses surviennent et que tout a brûlé, le niaouli peut survivre grâce à sa peau si particulière qui le rend résistant aux feux. Après le passage du feu, lorsque tout est noirci, le niaouli est prêt à repeupler le sol dévasté en déposant ses graines qui germeront alors à une vitesse étonnante.

 Ainsi, la nature calédonienne a bien fait les choses et c’est au travers du niaouli que se cristallise sa richesse, agissant tout au niveau des hommes en leur procurant santé et bien-être dès le plus jeune âge, mais agissant également sur tout le territoire en procurant un environnement sain et des paysages uniques.