Un roi des savanes calédoniennes aux multiples pouvoirs

Le niaouli est l’arbre emblématique de la Nouvelle-Calédonie. Découvrez son histoire et les propriétés de l’huile essentielle que l’on tire de ses feuilles.

Imaginez un fabuleux trésor, qui serait à portée de main. Cet eldorado est un simple arbre, mais quel arbre! En effet, le niaouli est l’arbre le plus répandu de la Nouvelle-Calédonie, il recouvre presque la moitié de l’ile principale appelée la Grande Terre. Le niaouli abonde dans les plaines de l’Ouest, ainsi que sur les collines et parfois les flancs des hautes montagnes.

Histoire du Niaouli

Photo d'un tronc de Niaouli
Photo d’un tronc de Niaouli à l’écorce parcheminée
Niaouli en fleur
Niaouli en fleur

Autrefois, chez les Mélanésiens, il était d’usage à la naissance d’un enfant de l’envelopper dans de l’écorce de Niaouli en vue de lui assurer force et protection. Cette écorce appelée «peau de niaouli » est constituée de très fins feuillets superposés, rappelant des feuilles de papier, et de plus en plus humides de l’extérieur vers l’intérieur.
Encore aujourd’hui, on utiliser l’écorce du niaouli comme matériau de couverture pour les cases. Enroulée, elle donne également des torches qui durent longtemps.

Si l’Homme utilise cette plante depuis des siècles, la faune locale en tire également partie. En effet, deux fois par an lors de sa floraison abondante, ses fleurs blanches riches en nectar, sont visitées par les oiseaux, notamment les perruches, qui en raffolent. Les abeilles en font un excellent miel très recherché.
Le feuillage du niaouli est composé de feuilles caractéristiques qui permettent de l’identifier avec 5 nervures comme les 5 doigts de la main.

Propriétés du Niaouli

Ces feuilles en forme de petites lances, possèdent d’autres propriétés utilisées depuis toujours par les Mélanésiens de Nouvelle-Calédonie. Ainsi, les feuilles étaient autrefois utilisées pour purifier l’eau et soulager les maux de tous les jours. Traditionnellement, les vapeurs obtenues à partir des feuilles placées dans l’eau étaient respirées par toute la famille regroupée autour du foyer pour une inhalation collective préventive.
En cas de blessures, les feuilles du niaouli étaient mâchées et appliquées en cataplasme. Les applications de feuilles broyées servaient aussi à soigner les rhumatismes, mais également les fièvres lors de l’utilisation en infusion.
C’est donc bien au cœur de ses feuilles que se concentre toute la puissance du Niaouli. Les propriétés remarquables des feuilles de niaouli ont pour origine l’huile essentielle qu’elles contiennent et qui est extraite en Nouvelle-Calédonie depuis plus de 150 ans. Un grand nombre de produits de notre marque contiennent de l’huile essentielle de Niaouli.

Huile essentielle de Niaouli

Photos Feuille de Niaouli
Feuilles de Niaouli

Les feuilles du niaouli donnent en effet lorsqu’elles sont convenablement distillées, une huile essentielle assez abondante, très aromatique, d’une odeur camphrée agréable.
Les nombreuses connaissances traditionnelles liées à l’usage du niaouli ont été confirmées par les premiers scientifiques qui étudièrent ses propriétés et encore de nos jours ses propriétés remarquables sont étudiées et confirment la pertinence des usages traditionnels.
L’essence de niaouli possède en effet un ensemble de propriétés antiseptiques qui lui donne un grand pouvoir curatif et lui ont permis d’être reconnue dans la pharmacopée Française.

En plus de son haut pouvoir antiseptique, l’essence de niaouli se caractérise par une absence de toxicité. L’essence provoque également une sensation de fraîcheur qui supprime instantanément la douleur provoquée par une inflammation, décongestionne les tissus enflammés et donne ainsi un sentiment de bien être. Ces propriétés se retrouvent dans l’onguent du Pacifique qui réduit les symptômes de l’eczéma.

Arbre emblématique de la Nouvelle-Calédonie

Avec son tronc torsadé blanchâtre, ses branches noueuses, et son feuillage gris-vert ; la silhouette du niaouli attire toujours l’œil. Il partage le quotidien des habitants de Nouvelle-Calédonie qui s’identifient souvent à lui, avec tous les services qu’il rend au quotidien, c’est presque un membre de la famille. Le niaouli, c’est plus qu’une plante, c’est la Nouvelle-Calédonie à l’état pur, dans toute sa magie et ses contrastes.

Forêt de Niaouli dans les marais
Forêt de Niaouli dans les marais

Les premiers naturalistes qui s’intéressèrent à la Nouvelle-Calédonie émirent dès le début l’idée que les feuilles de niaouli assainissaient l’air et les marais où elles tombent et que le niaouli et ses feuilles en particulier étaient une des causes de la salubrité du Pays.

Si le niaouli domine les paysages calédoniens, c’est parce que c’est un arbre robuste, qui s’adapte à de nombreuses conditions du milieu, des marais humides à la savane sèche et aride.
Lorsque des feux de brousses surviennent et que tout a brûlé, le niaouli peut survivre grâce à sa peau si particulière qui le rend résistant aux feux. Après le passage du feu, lorsque tout est noirci, le niaouli est prêt à repeupler le sol dévasté en déposant ses graines qui germeront alors à une vitesse étonnante.

 Ainsi, la nature calédonienne a bien fait les choses et c’est au travers du niaouli que se cristallise sa richesse, agissant tout au niveau des hommes en leur procurant santé et bien-être dès le plus jeune âge, mais agissant également sur tout le territoire en procurant un environnement sain et des paysages uniques.