Booster son système immunitaire

Le système immunitaire humain est une machine très complexe qui s’est développée au cours de l’humanité et qui demeure en constante évolution. Sa tâche est de protéger l’organisme grâce à une véritable équipe de combat qui agit de différentes manières : particularités physiques, génération d’anticorps, fièvre… Savoir se protéger de différentes manières en fonction de la chose qui nous attaque est donc la grande force du corps humain, mais comment cela fonctionne-il (en bref) et comment booster son système immunitaire ?

Booster son système immunitaire

Notre santé est protégée par différents niveaux de défense, qui peuvent être regroupés en deux grands sous-ensembles : les systèmes immunitaires inné et adaptatif.

La réponse immunitaire innée est non spécifique, c’est-à-dire qu’elle agit sans distinction contre tout agent pathogène en un court laps de temps et constitue la première ligne de défense. Ce type d’immunité est essentiel pour maintenir l’homéostasie et prévenir l’invasion microbienne. Il s’agit des barrières mécaniques construites par le corps : la peau, les cils, la sueur, le mucus, mais aussi le microbiote intestinal et le pH acide de l’estomac sont autant de moyens de faire barrière aux agents extérieurs. Saviez-vous que les poils du nez sont là pour nous empêcher de trop respirer les saletés et la poussière ?

La réponse immunitaire adaptative n’est présente que chez les vertébrés et agit contre tous les agents pathogènes. Elle inclut deux types de réponses : l’immunité humorale (assurée par les lymphocytes B produisant des anticorps) et l’immunité cellulaire (assurée par les lymphocytes T qui s’attaquent à l’antigène et qui jouent un rôle de coordination). Des solutions existent pour booster son système immunitaire et la production de ces lymphocytes.

Quand le système immunitaire se réveille

Dès que nous ressentons des symptômes, même simples, comme une rougeur, une inflammation ou une douleur, cela signifie que nous sommes attaqués : mais même une simple fièvre est un signe que notre système de défense est déjà en train d’agir. En fait, la fièvre n’est rien d’autre que la façon dont le corps se protège : de nombreux agents pathogènes ne résistent pas à certaines températures et l’augmentation de la température de quelques degrés dans l’environnement du corps est la première tactique que le système immunitaire inné met en action. Elle nous fait finalement comprendre que nous sommes en bonne santé !

L’affaiblissement du système immunitaire

Lorsque nous ressentons un épuisement prolongé, de la fatigue, un manque d’appétit et/ou une sensibilité accrue aux infections bactériennes, virales, ou fongiques (candida, herpès), cela signifie que notre système immunitaire est affaibli et qu’une intervention est nécessaire pour éviter de devenir trop malade et moins performant, c’est pourquoi il faut continuer de s’hydrater et de manger quand on est malade même si on n’en a pas envie !

Dans certains cas particuliers, le système immunitaire “pète les plombs” et ne reconnaît pas les cellules qui sont, en fait saines, les attaquant et déclenchant des maladies auto-immunes tels que le diabète de type 1, la maladie cœliaque, la maladie de Crohn etc., un traitement médical est alors indispensable.

Avec l’âge, le corps humain subit de nombreux changements, dont une certaine réduction de la capacité de réponse immunitaire, ce qui augmente les risques de tomber malade et d’être victime d’infection. L’espérance de vie s’est allongée pour atteindre environ 83 ans mais l’état de santé optimal s’arrête en moyenne à environ 60 ans. Dans tous les cas, même plus jeune, nous sommes tous inégaux face aux maladies et nous n’y répondons pas de la même manière : on connaît tous une personne qui est tout le temps malade ou une qui ne l’est jamais. 

Booster son système immunitaire

Que l’on soit jeune ou un peu moins, que l’on ait ou non une bonne génétique ou des facteurs environnementaux favorisés, il existe plusieurs manières de booster son système immunitaire pour rester frais et en bonne santé.

Assainir son mode de vie

On ne le répètera jamais assez : l’activité physique (et en particulier un entraînement ciblé qui stimule le système squelettique et musculaire), constitue une défense supplémentaire contre les maladies et la dégénérescence physique. Elle rend votre corps plus fort, améliore la circulation sanguine et permet à l’ensemble du corps de rester fort et en bon état.

La bonne santé passe aussi par le sommeil ! Une bonne nuit de repos est essentielle pour nous aider à récupérer l’énergie que nous utilisons pendant la journée. Le sommeil et l’immunité sont liés de manière bidirectionnelle : l’activation du système immunitaire modifie le sommeil, et le sommeil affecte à son tour le système de défense de l’organisme.

Par mode de vie, on entend aussi l’alimentation est comme toujours on vantera les mérites d’une nourriture équilibrée et variée : au moins 5 fruits et légumes par jour, des aliments riches en vitamine C (agrumes, brocolis, choux, poivrons, épinards…), moins d’alcool et de tabac ! Existent aussi des aliments anti-inflammatoires et riches en antioxydants étant particulièrement protecteurs contre les systèmes immunitaires fébriles : l’ail, le thé vert non sucré ou les épices comme le curcuma et la cannelle. Retrouvez une liste non-exhaustive ici.

Réduire et éliminer le stress

Réduire le stress est un conseil donné dans de nombreuses circonstances et on pense aussi qu’il est un facteur déclenchant de situations pathologiques. Vous pouvez donc essayer d’adopter de bonnes habitudes qui vous permettent de vivre mieux, en ne sous-estimant pas, par exemple, le pouvoir des relations et une attitude positive envers la vie (n’hésitez pas à vous manifester en commentaire si vous souhaitez que nous traitions ce sujet !). Les techniques de relaxation ou quelques minutes de méditation quotidienne pour améliorer la conscience de soi peuvent faire une énorme différence.

Faire attention à l’hygiène

Nous tombons beaucoup plus facilement malades pendant les périodes froides de l’année car les gens sont plus susceptibles de rester longtemps à l’intérieur dans des pièces mal ventilées. Des gestes simples comme se laver les mains ou aérer les pièces peuvent faire la différence entre un jour de santé et un jour de grippe (même quand on est malade il faut aérer son logement au moins 10 minutes). 

Cultiver les relations sociales

L’Organisation Mondiale de la Santé définit la santé comme “un état de complet bien-être physique, mental et social, qui ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité”. Pour y parvenir, nous devons, en tant qu’êtres humains, améliorer non seulement notre santé métabolique, mais aussi notre développement psychologique, émotionnel, intellectuel et spirituel ainsi que nos relations sociales. En effet, dans un grand nombre d’études, le manque de liens sociaux est désormais considéré comme un facteur de risque élevé à certaines étapes de la vie, au même titre que la sédentarité ou l’hypertension.

Aristote disait déjà que “l’homme est un animal social” et rien n’est plus d’actualité : le lien social permet de rester en bonne santé.

Se supplémenter naturellement

Parce que le corps ne peut pas toujours assurer et que l’on n’a pas forcément le temps (ou la volonté, il faut se le dire !) pour tout faire, il existe des compléments alimentaires qui permettent de combler certaines carences et de booster notre système immunitaire. On l’oublie trop souvent, dans nos sociétés occidentales, mais la nature nous offre aussi de merveilleuses solutions pour stimuler son système immunitaire. C’est le cas du fruit du Noni, dont les propriétés sont connues depuis des siècles. Pacifico Nature s’inspire de cette utilisation ancestrale du Noni par les peuples polynésiens pour fabriquer des gélules 100% naturelles.

” Bluffée par l’efficacité de ma première cure avec le petit pot de 50 gelules sur ma fatigue de maman working girl, j’ai acheté le pot de 200 gélules pour continuer jusqu’à la fin de l’hiver et en faire profiter mon cheri “

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.